BAART gère son activité tambour battant

BAART

BAART est une entreprise familiale qui a su se réinventer. Les frères Quico et Jan Soler sont des artisans ébénistes de troisième génération : leur grand-père fabriquait des pieds de meubles, des rampes d'escaliers, de poignées en bois et bien d'autres produits, avant que leur père ne reprenne l'entreprise et la développe pour créer Tornería Soler SL. Quico se souvient d'avoir vu sa mère y travailler, elle aussi, lorsqu'il était assez jeune pour s'asseoir dans un panier à ses côtés.

L'entreprise a continué à prospérer pendant longtemps. « Nous avions 15 clients et, pendant 12 ans, nous fabriquions chaque semaine des balustres, des poteaux, des rampes, etc. » explique Quico. Mais en 2008, la crise frappa de plein fouet.

Grâce à des amis musiciens, les frères Soler ont compris qu'il existait un marché pour un nouveau produit spécialisés : des baguettes de batterie de qualité professionnelle, pour batteries et cymbales, produites à la main. La marque, BAART, utilise uses du bois d'hickory et d'érable pour confectionner des baguettes résistantes, qui sont vendues à des magasins de musique et directement aux musiciens.

Mais BAART avait besoin d'une nouvelle accroche et, en 2015, elle se mit à proposer un service de personnalisation à ses clients, tout d'abord en utilisant une imprimante Roland VersaUV LEF-200 pour imprimer le nom des artistes ou des groupes (ou toute autre création) directement sur les baguettes en bois. En 2016, BAART est passée au modèle LEF-300, plus grand et capable d'imprimer de façon bidirectionnelle sur un large éventail de matériaux et de produits jusqu'à 100 mm d'épaisseur et 8 kg.

« Avec la Roland VersaUV LEF-300, les possibilités sont infinies. »

Depuis la petite ville de Sant Pere de Torelló, en Espagne, où elle trouve ses origines, BAART fabrique aujourd'hui 5 000 paires de baguettes par ans et compte parmi ses clients des stars du monde de la musique.

« C'est un luxe d'être capable de créer le modèle qui permettra d'obtenir les nuances les plus subtiles pour sublimer l'interprétation », confie Ángel Celada, batteur de plusieurs groupes, dont Mecano.

Les baguettes représentent aujourd'hui environ 30 % du chiffre d'affaires total des frères Solers ; l'entreprise continue de produire des objets en bois traditionnels comme les poignées de porte, des jouets ou des emballages créatifs, ainsi qu'un nouveau produit : des totems en bois reprenant la forme d'ondes sonores, et qui peuvent être portés en pendentif.

« Depuis le début, Roland DG nous a apporté d'énormes avantages et de nouvelles opportunités commerciales », expliquent les deux frères.

« Avec la nouvelle Roland VersaUV LEF-300, nous avons étendu notre offre et nous avons pu proposer à nos clients un service de personnalisation qu'ils apprécient et dont ils n'avaient pas connaissance. Avec la LEF-300, les possibilités sont infinies. »

Connectez-vous avec BAART